Commençons par le commencement

L’histoire de la marque est peu banale.

La marque Cavagnolo est née en 1904 à Vercelli, en Italie. Suite aux difficultés économiques de l’Italie dans les années 1920, la marque est venue s’installer en France, dans la région Lyonnaise en 1923.

Dans les années 1930, la manufacture Cavagnolo commence à avoir une solide réputation. Les artistes accordent leur entière confiance à la qualité des instruments, mais il a y également une toute autre raison pour laquelle ils adoptent la marque Cavagnolo… Le son.

Ils adhèrent de plus en plus nombreux, et le son Cavagnolo devient alors une référence, un incontournable. Il serait impossible d’énumérer tous les artistes qui ont possédé un Cavagnolo sans en oublier, ni même toutes les voix célèbres qui ont été accompagnées par un Cavagnolo.

Une histoire qui perdure depuis des dizaines d’années, des personnes qui fabriquent toujours avec la même passion, la même envie, et un savoir-faire unique. Une unité de production toujours dans la région Lyonnaise, toujours en quête de faire évoluer la qualité des instruments en misant sur des développements avant-gardistes. Des artistes toujours fidèles et reconnaissants depuis plusieurs générations, des passionnés de la marque et de nos instruments, toujours présents, toujours là pour nous soutenir et nous motiver. Bien plus qu’une marque… c’est tout ça l’histoire Cavagnolo.

Chacun dira qu’un Cavagnolo est inimitable. Et vous savez pourquoi ? Et bien c’est ce que nous allons vous expliquer.

L’accordéon Made In France

Une histoire remplie d’artistes…

4-as

Sur la photo:
Joss Baselli, Joë Rossi, André Astier, Marcel Azzola

L’un des premiers ambassadeurs de la marque en France fut V. Marceau (Marceau Verschueren de son vrai nom).

C’est alors le commencement d’une énorme vague d’artistes qui ont fait confiance à Cavagnolo. Pour en citer quelques-uns : Gus Viseur, Marcel Azzola, Joss Baselli, André Astier, Jöe Rossi, Yvette Horner, Marc Bonel, Bruno Lorenzoni, Jacky Mallerey, Claude Thomain, Tony Fallone…

Et ensuite : Roland Romanelli, Eric Bouvelle, Aurélien Nöel, Alain Musichini, Ludovic Beier, Richard Galliano, Marc Berthoumieux, Stéphane Courtot-Renoux, Matthieu Chaussalet, Stéphanie Rodriguez, Frédéric Langlais, Julien Labro, Joao Frade, Dimitri Saussard, Christophe Lampidecchia, Nicolas Massoutié, Jean Michel Sonnerat, les frères Maulus, Daniel Mille, Jean Robert Chappelet, Jean Marc Torchy, Nicolas Rapicault…

Parlons maintenant des voix qui ont été accompagnés par un Cavagnolo. Quelques exemples :

Yves Montant, Charles Trenet, Renaud, Edith Piaf, Jacques Brel, Barbara, Juliette Greco, Serge Lama, Michel Sardou, Claude Nougaro, Mauranne, Nicole Croisille, Roberto Alagna, Sanseverino, Les Stentors, Boy Georges, Elodie Frégé, Claudio Capéo, Laurent Gerra, Gérard Depardieu…

Avez-vous attentivement regardé un Cavagnolo?

Depuis toutes ses années, les formes des instruments Cavagnolo ont connues une évolution vers des courbes bien arrondies… Et cela n’est pas un hasard. Tout d’abord, il était important d’avoir une forme qui permette l’identité, comme cela se fait par exemple chez les plus grands constructeurs automobiles. Le chalenge était d’aboutir vers un instrument équilibré, à la morphologie idéale pour le musicien, de manière à ce qu’il se sente à l’aise immédiatement. La mécanique devait être précise pour offrir une compression exemplaire, ce qui impacterait automatiquement sur la puissance et la profondeur du son. Ce sont pour ces raisons que le galbe d’un Cavagnolo prend tout son sens.

Observez les « oreilles » de l’instrument sur les extrémités du clavier main droite… Elles permettent la tenue et le maintien parfait de l’accordéon au niveau de l’intérieur de la cuisse droite. Ainsi aucun risque de déclencher involontairement des notes aiguës en poussant le soufflet.

Regardez à présent l’arrondi de la main gauche… Il n’était pas agréable de sentir une arrête saillante forcer sur l’avant-bras lorsque l’on multiplie les poussés sur le soufflet. Cet arrondi parfait offre donc un confort sans pareil, et il est possible de jouer longtemps sans malaise.

Parlons à présent de la grille aux arabesques Cavagnolo… C’est en quelque sorte la calandre de nos instruments. Nous sommes d’ailleurs très fier que beaucoup d’autres marques ou sous-traitants s’en inspirent encore actuellement sur leurs instruments. Depuis des années, cette grille intemporelle chromée, ou assortie à la couleur de l’accordéon, a été connue et appréciée par les plus grands musiciens, et aussi par les amateurs de jolies choses. C’est un élément qui a également contribué à la renommée de Cavagnolo, et il est capital pour nous de faire perdurer l’existence de cette grille finement ciselée, ornée des pans et des hirondelles, symbole de notre marque.

Le dernier détail, le monogramme Cavagnolo stylé comme une véritable signature, avec sa lettre « G » si particulière.

Coté mécanique?… Exceptionnel !

L’esthétique actuelle de nos instruments n’aurait jamais été possible si notre mécanique n’avait pas été adaptée aux plus grandes exigences. En ces points, le Cavagnolo se démarque complètement des accordéons italiens traditionnels.

L’arrondi main gauche si prononcé doit sa réussite à notre mécanique fil rond, entièrement fabriquée à la main, sur notre site de production. Les avantages de cette mécanique exclusive ? Elle offre une précision et un toucher sans comparaison, et surtout, elle est intégralement démontable en moins de 4 minutes. En plus d’être très compacte pour permettre à la caisse de former un arrondi qui soit confortable pour l’avant-bras gauche de l’accordéoniste, elle assure une fiabilité extrême dans le temps. C’est de très loin la mécanique la plus ingénieuse crée pour un accordéon.

Le clavier main droite à aussi des caractéristiques singulières. Sa nervosité et sa précision sont sans pareil. Il est possible de le régler en fonction des préférences de chacun avec une course plus ou moins longue. Les musiciens qui n’ont jamais posés leurs doigts sur un clavier Cavagnolo sont toujours agréablement surpris de notre inclinaison des claviers, ainsi que contact naturel et facile que cela procure.

La soupape à bille que l’on retrouve main droite, mais aussi main gauche est un élément fabriqué à la main dans nos locaux. L’injection occupe une grande place chez Cavagnolo, car beaucoup de pièces sont exclusives. Nous les fabriquons donc une à une, à la main, avec des machines adaptées, et différents moules. Cette bille, très ingénieuse, permet à la soupape de reposer de la meilleure façon qu’il soit sur le fond de l’accordéon, et compense donc toute vétusté des feutres, de façon à garantir toujours une étanchéité parfaite. Il est facilement remarquable que nos instruments perdent beaucoup moins d’air que les autres, en jouant à voix et à force égales. L’intérêt ? Votre instrument ne sera pas une « passoire » et ne perdra pas d’air inutilement, ce qui vous évitera des allers-retours multipliés inutilement sur le soufflet.

Un autre atout, qui parait logique, mais qui pourtant est exclusif à la marque… Chaque touche de la main droite possède une vis de réglage pour ajuster finement l’appui et l’équilibre des soupapes… Aucune torsion approximative sur un Cavagnolo… Nous parlons toujours d’une mécanique bien réglée !

Pour finir, toutes les musiques (anches métalliques) sur nos instruments traditionnels sont montées sur les sommiers vissées et clouées, et cela depuis plusieurs dizaines d’années. C’est notre signature de montage musical, qui reflète toute l’attention et le soin que nous savons porter à la confection de chaque modèle.

Techniquement à la pointe

La marque à toujours été novatrice, que ce soit techniquement par différents procédés de réalisation, ou alors matériellement, avec des innovations élitistes.

De tout temps, Cavagnolo s’est toujours montré précurseur de nouvelles idées avec par exemple l’apparition des doubles boites de résonances et le sélecteur de registres à double effet sur les modèles acoustiques.

Cavagnolo fût également le pionnier dans la présentation des instruments en proposant des peintures vernies, alors que les autres utilisaient encore le celluloïd. Cela à eu pour conséquence de pouvoir personnaliser les accordéons aux idées de chacun, parmi les multiples couleurs que la peinture pouvait offrir.

Aujourd’hui les accordéons réalisés en fibre de carbone rencontrent un franc succès, et Cavagnolo maitrise cet élément aux multiples propriétés avantageuses. Que ce soit dans l’aéronautique, dans l’automobile de prestige ou encore dans le monde des instruments classiques à cordes, le carbone a su prouver ces dernières années qu’il faisait partie des matériaux nobles et qualitatifs incontournables. L’impact sur nos instruments a été supérieur à toutes nos attentes. Le facteur poids imbattable fait partie de ses atouts, sans parler de la robustesse et de son excellente rigidité. Cette rigidité naturelle aura une conséquence directe sur la puissance et précision du son. A contrario d’une caisse en bois, le carbone n’absorbera aucunement les fréquences produites par les lames de l’accordéon. En comparaison avec un modèle traditionnel, la version NewTech (en fibre de carbone) sera plus puissante, et la sonorité supérieure.

RESTEZ INFORMÉ DES NOUVEAUTÉS
cavagnolo !

Inscrivez vous à notre newsletter mensuelle
et recevez toute l'actualité Cavagnolo directement dans votre boîte mail !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.